Comment faire une Terrasse en béton?

La construction d’une terrasse en béton peut répondre à de nombreux objectifs, notamment le rejet de matériau comme le bois, la pierre ou le carreau.

En outre, son cout très attractif détermine de nombreux propriétaires à l’adopter comme pièce attenante à leur maison.
Facile à réaliser selon les modèles, voici en quelques étapes comment faire une terrasse en béton!

Les différentes étapes de la construction d’une terrasse en béton

Pour construire une terrasse en béton, vous avez le choix entre faire appel à un professionnel ou vous mettre à la tâche. Dans l’un ou l’autre des cas, la construction se fait en trois étapes, à savoir:

  • Le décaissement du sol;
  • La fabrication du coffrage;
  • Le renfort du béton avec un ferraillage et la pose du béton.

Terrasse en béton : le décaissement du sol et la pose du coffrage

Après avoir délimité l’espace destiné à recevoir l’ouvrage à l’aide de piquets de bois et de corde, il faut alors passer au décaissement.

Cette phase est très importante, car elle permet d’aplanir le sol. Pour une bonne stabilisation de l’ouvrage, le décaissement doit respecter une norme de 10 à 15 cm de profondeur pour des sols compacts et environ 30 cm pour des sols friables.

Après avoir fini le décaissement, il faudra alors verser sur la nouvelle surface aplanie un lit de sable, ou une couche de gravier ou de pierres bien concassées.

Avec une épaisseur d’environs 1Ocm, la mise en place de cette première couche a pour objectif d’obtenir une bonne base compactée. Cette étape est donc primordiale avant la suivante : le coffrage.

Le coffrage est la structure à l’intérieur de laquelle le béton sera coulé. À cet effet, il doit respecter les mesures du pourtour de votre terrasse.

On installe le coffrage contre les parois du soubassement, et il est conseillé d’opter pour des planches de 30 mm d’épaisseur.

Aussi, est-il important de savoir que la qualité de votre dalle de béton dépend de la bonne pose du coffrage.

terrasse en béton désactivé

Cela suppose alors de respecter des points tels que : l’établissement d’une pente légère afin de favoriser l’écoulement des eaux de pluie ou encore de bien configurer votre coffrage afin que celui-ci ne déborde pas lors de la pose du béton.

La pose d’un ferraillage ou d’un treillis métallique et le coulage du béton

La pose d’un ferraillage ou d’un treillis métallique est facultative. Néanmoins, il est conseillé de le faire tant il renforce le béton posé et favorise sa résistance face aux aléas climatiques et aux fissures dues aux charges lourdes. Après cette précaution, le coulage du béton peut démarrer.

Cette dernière étape débute par la préparation du béton. Le béton n’est rien d’autre qu’un matériau composite constitué principalement de sable, de gravier et de ciment, le tout gâché avec de l’eau. Ainsi, après la préparation du béton, on passe au coulage.

Comment préparer le béton ?

La préparation du béton peut se faire de deux manières. Vous avez donc le choix entre le faire manuellement ou utiliser une bétonnière. La dernière solution est la meilleure surtout quand la surface est importante et elle est moins contraignante physiquement.

Ainsi, après avoir respecté les différentes quantités des différents matériaux (eau, sable, gravier/sac de ciment), il faut procéder à leur brassage dans la bétonnière.

Ce n’est alors qu’après cette étape qu’il faut passer au coulage.

Le coulage se fait donc par couche successive. Puis, à l’aide d’une règle maçon, il faut l’aplanir afin d’avoir une surface droite et lisse. Au bout de 48h, le béton est séché entièrement, et il peut être utilisable.

En outre, pour la pose du béton, il est également possible de commander du béton prêt à l’emploi. Cette solution très pratique permet de gagner, surtout en qualité et en temps.

Les terrasses en béton décoratif

Aujourd’hui, de nombreuses personnes s’intéressent de plus en plus au béton décoratif. En effet, par leur rendu esthétique et leur cout bas, ils apparaissent comme la meilleure alternative aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

À cet effet, ils sont très utilisés pour la construction des terrasses, car plus esthétiques que le béton brut. Ainsi, distingue-t-on plusieurs types de bétons décoratifs:

  • Le béton désactivé;
  • Le béton imprimé;
  • Le béton lissé;
  • Le béton bouchardé;
  • Le béton sablé;
  • Le béton balayé;

Chacun des revêtements suscités a une particularité ; d’où leur différent nom.

Cela dit, lors de la mise en place d’une terrasse, la première étape consiste d’abord à couler le béton classique avant de passer aux différentes étapes de la décoration.

Ainsi, pour le béton désactivé, il s’agit d’appliquer un produit désactivant sur le béton classique ; ce dernier étant enrichi préalablement de galets et de graviers de teintes diverses.

L’objectif à la fin est de mettre en valeur les grains de couleur. Ainsi, après l’application du désactivant, on utilisera un nettoyeur haute pression pour faire apparaitre les granulats.

Le béton imprimé quant à lui permet de créer sur le béton classique des motifs divers.
Encore appelé béton pochoir ou béton empreinte, il consiste à utiliser un pochoir dans la chape nouvellement posée sur le béton classique, afin de créer divers dessins.

Dans le cadre de votre terrasse en béton, vous avez le choix entre des motifs aussi variés que:

  • Les textures ou peaux;
  • Le motif Bois;
  • Le motif pavé;
  • Le motif Dallage;
  • Le motif Pierre;
  • Les motifs Brique;
  • Les empreintes circulaires;

Dans le cas du béton lissé, on procède à un polissage après la pose du béton classique de sorte à avoir une surface bien lisse.

Pour un rendu esthétique meilleur, surtout pour une terrasse en béton, on peut y rajouter du colorant et même un produit de finition pour le rendre plus brillant.

terrasse en béton imprimé
terrasse en béton imprimé

En outre, le béton bouchardé est un béton classique auquel on applique des motifs en relief. Pour ce faire, on utilise une boucharde, un rouleau pourvu d’aspérité pour donner au béton classique l’aspect décoratif voulu. Mais généralement, il s’agit de motifs proches de la pierre naturelle.

Le béton sablé quant à lui est un béton classique sur lequel on projette du sable à 25 bars, afin d’obtenir une surface antidérapante.

Enfin, le béton balayé est un béton frais auquel on imprime des marques de balai de sorte à obtenir une surface striée.

Le prix d’une terrasse en béton

Le prix hors taxe d’une terrasse en béton varie entre 40 et 100 euros. A cet effet, il faut compter à partir de 40 euros/m2 pour une terrasse en béton standard et 60 euros/m2 pour un béton décoratif.

Le prix d’une terrasse en béton n’est pas standard. Ainsi, il faut prendre en compte des facteurs aussi divers que le type de béton à appliquer, l’intervention ou non d’un terrassier professionnel, le type de préparation que nécessite le terrain, etc.

Tous ces facteurs ont donc pour effet d’impacter sur le prix de la pose. Il n’est pas alors exclu de faire appel à un professionnel afin de bénéficier d’un devis avant tous travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *