Tout savoir sur les fondations en béton

Tout bâtiment comporte une partie visible et une partie invisible. La partie visible est le résultat tangible (que l’on peut voir et toucher) sur lequel l’on se base généralement pour apprécier la beauté et la qualité de l’ouvrage.

La partie non visible quant à elle est non tangible (que l’on ne peut pas toucher après finition de l’ouvrage) et est très indispensable pour la tenue et la durabilité du bâtiment.

Cette partie est la base même de l’ouvrage, et sans elle, le bâtiment, bien qu’étant beau et magnifique de l’extérieur, ne saurait résister longtemps.

On appelle simplement cette partie encastrée fondation du bâtiment.

Lorsque cette fondation se fait avec du béton (ce qui est très fréquent), on parle de fondation en béton.

Voici pour vous quelques informations sur les fondations en béton

Les fondations en béton : de quoi s’agit-il ?

Les fondations représentent la partie d’un ouvrage qui facilite la transmission et la descente des charges de l’ouvrage dans le sol.

Ces charges relativement importantes peuvent être :

  • des forces climatiques (le vent, la neige, la pluie, la sécheresse, le gel, etc.) ;
  • des charges d’exploitation ;
  • des charges sismiques ;
  • des poids propres;

Les fondations en béton constituent généralement la première couche coulée en béton qui vient fixer solidement une construction au sol.

Les fondations en béton ne sont donc pas à oublier, mais sont plutôt à réaliser dans les normes et dans les règles de l’art, car elles garantissent l’obtention de bâtiments très résistants et viables.

Lorsque les fondations en béton ne sont pas bien faites lors de la construction d’un bâtiment, la conséquence directe se remarque quelques mois après à travers l’apparition des fissures.

Si le problème de fissures ne se règle pas à temps, le bâtiment pourrait s’effondrer au bout de quelques années.

fondations en béton

Pour quels ouvrages ?

Qui voudrait investir dans la construction de sa maison ou d’un ouvrage quelconque et laisser cet édifice s’effondrer plus tard ?

C’est certain, personne ne le voudrait. Les fondations en béton se font alors pour pratiquement toutes les constructions afin d’assurer une certaine pérennité de l’ouvrage.

Les fondations en bétons interviennent alors dans :

  • les gros ouvrages de travaux publics (constructions de routes, ponts, poteaux, bâtiments d’écoles et d’hôpitaux, etc.) ;
  • les fondations maisons ;
  • les garages ;
  • les aménagements extérieurs (terrasse, portail, clôture, muret, abri de jardin, etc.) ;

Quel béton utiliser pour les fondations ?

Généralement, tous les types de sols et tous les besoins de fondations s’adaptent au béton standard C25/30 (béton à résistance classique), sauf dans certains cas de terrains assez particuliers.

Aussi, une classe d’exposition XC1 est-elle suffisante, étant donné que les fondations en béton sont hors gel.

Il existe également d’autres types de bétons qui facilitent la tâche lors du coulage. Il s’agit par exemple :

  • du béton fibré pour les fondations (facile à couler, mais ne convient pas à certains sols dans des zones à forte sismicité ou même à sismicité modérée) ;
  • du béton auto plaçant pour les fondations (le béton est fluide, enrobe bien les armatures et se coule très facilement) ;

Matériel nécessaire pour faire les fondations en béton

La réalisation des fondations en béton est une tâche très délicate qui fait intervenir un certain nombre de produits et de matériels.

Il s’agit entre autres :

  • de pelles ;
  • de pioches ;
  • de niveaux à bulles ;
  • de piquets ;
  • de fils à plomb ;
  • de râteaux ;
  • de dameuses ;
  • du ferraillage ;
  • de taloches ;
  • d’une bétonnière ;
  • de cadres en bois ;
  • de graviers ;
  • de béton ;
  • de brouettes ;
  • d’une tractopelle ;
Dalle maison et fondations en béton

Les étapes de la mise en œuvre

La mise en œuvre des fondations en béton est une opération qui doit se faire de façon très minutieuse et qui doit faire l’objet d’une bonne étude en amont.

Cette étude doit permettre à la fondation d’être en corrélation avec le type de terrain, la taille et la nature de l’ouvrage qu’elle retient.

Pour ce faire, il est nécessaire de contacter des bureaux et professionnels spécialisés en étude de sols.

La mise en œuvre des fondations en béton se fait généralement en trois grandes étapes à savoir la pose des bases de la fondation, la construction des murs de la fondation et le coulage de la fondation.

Pose des bases des fondations

La pose des bases des fondations en béton se fait en plusieurs étapes. Elle consiste de façon chronologique à :

  • déterminer la profondeur des fondations ;
  • préparer un plan pour la fondation ;
  • nettoyer la zone devant abriter les travaux de fondations ;
  • marquer l’emplacement ou la position des tuyaux ;
  • utiliser une pelle ou une tractopelle pour creuser ;
  • installer des barres de renfort ;
  • poser la première couche de béton ;
  • lisser le béton.

En effet, les fondations doivent se réaliser sur au moins un mètre de profondeur.

Cependant, certaines fondations demanderont de creuser encore plus profondément, si elles doivent être faites dans des sols très humides ou sur une pente.

Un professionnel en études de sols pourra vous aider à savoir si votre sol est humide ou non. 

Avant de commencer par creuser, il est important de se rendre au cadastre pour avoir des informations nécessaires sur le sol.

Ceci vous permettra entre autres de reporter certaines données sur le site afin de bien marquer l’emplacement des tuyaux au risque de les endommager pendant les travaux.

Le trou à creuser doit être large de 60 cm au moins.

Une fois le trou creusé, il faut positionner les barres de renfort. Ces barres vont aussi fortement contribuer à l’ancrage du bâtiment dans le sol.

Il est donc important de choisir des barres de renfort adaptées à votre type de fondation.

Les barres installées doivent être distantes les unes des autres d’au moins 60 cm et distantes des coins de 30 cm.

Il est essentiel de les fixer avec des attaches pour qu’elles ne lâchent pas. Il faut ensuite verser la toute première couche de béton et lisser celui-ci à l’aide d’une taloche.

Construction des murs de la fondation

La seconde étape de la mise en œuvre (construction des murs de la fondation) consiste à :

  • poser des cadres en bois ;
  • préparer le béton (avoir nécessairement un mélange de béton homogène) ;
  • couler les murs ;
  • installer les piquets ;
  • lisser le dessus des murs ;
  • sortir le coffrage et vaporiser un enduit pour protéger le béton.

Enfin, la dernière étape relative au coulage de la fondation consiste à :

  • verser des granulats entre les murs venant d’être coulés et y ajouter une feuille de polyéthylène ;
  • installer un grillage et des barres à nouveau (ceci évitera des fissures plus tard) ;
  • ajouter le chauffage et la tuyauterie au sol puis couler les fondations ;
  • installer les boulons d’ancrage pendant que le béton est encore humide ;
  • laisser sécher le béton pendant sept jours.

Voyez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *