Surfaçage du béton

Le béton est un élément incontournable dans le monde de la construction. Pour obtenir une surface de béton parfaitement plane, les professionnels du bâtiment procèdent à son surfaçage.

La réalisation du surfaçage du béton s’obtient grâce à l’utilisation d’un matériel précis.

Pour atteindre les objectifs techniques et esthétiques de ce surfaçage, il est important de prendre certaines dispositions. Il y a également des règles à observer.

Le domaine d’intervention du surfaçage du béton

Les techniciens du monde du bâtiment procèdent au surfaçage du béton dans deux situations:

  • Construction de nouvelles structures;
  • Travaux de rénovation.

Dans le cadre de nouvelles réalisations, les professionnels utilisent cette technique pour les sols en bétons. Ceci permet de supprimer les défauts saillants qui se trouvent à la surface du béton.

Par ce procédé, le technicien obtient une surface lisse et plane. Le surfaçage du béton dans le cadre de nouvelles constructions est assuré par des entreprises qui sont spécialistes du dallage.

Le surfaçage du béton est également employé par les techniciens en cas de rénovation. En effet, lorsque les sols sont endommagés, il permet de corriger les imperfections et de redonner un aspect agréable et neuf.

Au terme de ce processus, on rend la surface le plus lisse possible. Dans le cadre des rénovations, on peut faire appel aux applicateurs reconnus par les fabricants de machines.

Voyons à présent quels sont les instruments utilisés pour homogénéiser la surface du béton.

Le matériel utilisé pour un rendu parfait

Pour rendre la surface du béton lissé, les instruments qu’on peut utiliser sont la taloche, une lisseuse et un hélicoptère. Deux de ces instruments sont manuels, et l’autre est mécanique.

surfaçage du béton par hélicoptère
Surfaçage du béton par hélicoptère

Les instruments manuels pour le surfaçage du béton

  • Pour aplanir de façon manuelle les défauts présents sur la surface du béton, les maçons utilisent une taloche. Une préférence est portée sur la taloche en bois;
  • En plus de cet instrument, les professionnels se servent également d’une lisseuse.

De manière concrète, une fois que le béton est coulé, on le tire par bande et on le taloche. Par la suite, on procède au lissage. Il est conseillé ici de mettre sur pieds un moyen d’accès aux zones sur lesquels on travaille.

Matériel mécanique nécessaire pour le surfaçage du béton

L’instrument mécanique ici est l’hélicoptère. Cet appareil combine à la fois la taloche et la lisseuse. On l’appelle aussi la truelle mécanique ou la lisseuse mécanique.

Il est composé de pales et d’un moteur. Il a également un manche pliable qui minimise l’encombrement. Les pales d’ébauche de l’hélicoptère remplissent la fonction de talochage.

Elles font entrer les granulats à l’intérieur du béton, et les pales de finition assurent la fonction de lissage. Il existe par ailleurs des pales mixtes.

Elles assurent à la fois le talochage et le lissage. Contrairement à ce que l’on peut imaginer, cet hélicoptère que l’on utilise pour le surfaçage du béton est un appareil plutôt silencieux.

On peut donc l’utiliser à l’intérieur d’une habitation sans que cela cause des désagréments à l’entourage.

Une fois que le béton a rejeté son eau, on pose l’hélicoptère par-dessus. Le surfaçage du béton se réalise alors ici grâce à plusieurs passages de l’hélicoptère.

Le temps accordé au béton pour perdre son eau doit être de 6 heures.

Il faut noter que le timing ici est crucial. En effet, si on laisse au béton plus de temps qu’il en faut, il deviendra trop dur.

Dans ce cas, il ne pourra pas être lissé correctement. Le béton ne pourra pas dissimuler les granulats. Si par contre on ne lui accorde pas assez de temps, le béton ne pourra pas résister au poids de l’hélicoptère.

Pour obtenir un résultat encore plus esthétique, on peut utiliser le quartz (voir le béton quartzé) ou la poudre de ciment au moment du lissage mécanique.

Le surfaçage du béton est un exercice très délicat. Sa réussite impose que l’on prenne certaines dispositions avant de s’y mettre.

Surfaçage du béton - béton lissé
Surfaçage du béton – béton lissé

Les dispositions préalables à prendre en vue du surfaçage du béton

Ces dispositions consistent simplement à préparer le sol et à veiller sur la qualité du béton. La préparation du sol consiste essentiellement à assurer sa propreté.

En effet, le sol doit être nettoyé avant le surfaçage mécanique. Le nettoyage du sol se justifie par le fait que celui-ci n’a pas toujours les caractéristiques requises pour une bonne adhésion des produits.

Pour procéder à ce nettoyage, on peut employer diverses méthodes:

  • Un nettoyeur à haute pression;
  • Le sablage (projection du sable);
  • Le grenaillage (projection de la grenaille).

S’assurer de la qualité du béton est également essentiel. Ceci permet de se mettre à l’abri des surprises désagréables telles que les fissurations sur la surface du béton.

Pour prévenir cela, il y a des mesures que l’on peut prendre selon chaque cas. Dans le cadre des travaux de rénovation, il faut procéder à un test de dureté.

Ce test est effectué sur la base de l’échelle de MOHS. On effectue des rayages sur diverses zones de la surface à rénover. C’est en fonction des résultats qu’on déterminera la dureté du sol. I

l est très important de connaître la dureté du sol. C’est à partir de là qu’on pourra déterminer des points comme les liants qui conviennent le mieux pour obtenir des résultats satisfaisants.

Dans le cadre de nouvelles constructions, il faut aussi prendre en compte des paramètres divers comme:

  • La résistance du béton;
  • L’ouvrabilité du béton;
  • Les caractéristiques des granulats utilisés pour sa conception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *